Skip to main content
Débuter sur Google Analytics

Conseils pour bien débuter sur Google Analytics

L’analyse d’audience est une composante essentielle du webmarketing. C’est par la mesure et l’analyse de vos données web que vous pourrez évaluer quantitativement et qualitativement vos objectifs. Si vous n’êtes pas convaincu(e), je vous invite à vous pencher sur la nécessité d’accorder de l’importance à vos statistiques par le pilotage de votre site. Car oui, si vous comptez vous plonger pleinement dans cette activité qu’est l’analyse web, j’espère que vous aimez manipuler et faire parler les chiffres.

Si vous débutez dans l’utilisation de Google Analytics, ou si vous cherchez à vous perfectionner, ces quelques conseils vous seront utiles. Je pense que pour mieux exploiter et apprécier l’outil, vous devriez avoir les éléments qui suivent à l’esprit. Ils ne vous apprendront pas à vous en servir à proprement parler, mais vous montreront comment être dans une démarche d’apprentissage continu. Allons-y !

Avant de démarrer : comprendre les bases

Les vastes possibilités de Google Analytics rendent l’analyse de votre site passionnante, mais également complexe. Comment savoir quoi regarder, de quelle manière, avec quelle interprétation ? Pour moi, vous ne pourrez pas vous en servir correctement si vous ne vous documentez pas un minimum dessus. Avant même de pouvoir tirer vos premières conclusions et orienter vos actions, vous devez maîtriser le vocabulaire et connaître l’interface.

Saisir les termes employés

Session, utilisateur, taux de rebond, durée de visite, dimension, etc. Ces mots vous sont-ils familiers ? Connaissez-vous leur signification et la façon dont ils sont comptabilisés ? Avoir une vague notion n’est pas suffisant, vous pourriez faire de graves erreurs de compréhension et d’analyse. Et qui dit mauvaise interprétation, dit également mauvaises prise de décision et orientation de vos actions. Il vous faut donc comprendre les principaux indicateurs à connaître pour bien prendre en main l’outil. En plus, vous gagnerez en aisance et cela vous aidera ensuite à approfondir vos connaissances.

Fouiller l’outil par vous-même

Bien qu’il ait une interface intuitive pour ma part, Google Analytics dispose de nombreux onglets regorgeant d’informations précieuses pour optimiser votre business. Prenez le temps de regarder chaque recoin, et dédiez-vous des plages horaires pour le faire. Ne prenez pas juste dix minutes entre deux tâches plus importantes, vous seriez frustré(e) de ne pas pouvoir explorer de fond en comble l’outil. C’est en pratiquant de nombreuses heures que j’ai vraiment commencé à être à l’aise pour naviguer et trouver rapidement les informations que je recherchais. Personne à part vous ne pourra vous apprendre cela, alors exercez-vous sans compter !

 

Définir ce que vous recherchez

Si manipuler Google Analytics avec aisance est une chose, savoir ce que vous devriez approfondir en est une autre. Sans objectif précis, vous regarderez les grandes tendances de trafic mais cela ne vous sera finalement pas très utile. Avinash Kaushik, une pointure dans le monde du webanalytics, a écrit dans l’un de ses articles que la plus grande erreur que les analystes et marketers font, c’est de faire leur travail sans objectif précis. Vous souhaitez optimiser votre site grâce aux données ? Excellent ! Mais savez quels sont les indicateurs à mesurer pour cela ?

The single biggest mistake web analysts make is working without purpose. – Avinash Kaushik

Mais avant de savoir quoi mesurer, il vous faut définir quels sont les objectifs de votre site. Tous les objectifs, du plus évident au plus petit, sans exception. Pour cela, regardez vos différentes pages et notez tous les call-to-action (CTA) que vous voyez, c’est-à-dire toutes les actions attendues de vos visiteurs (conversions). On parle de conversion non seulement pour une transaction e-commerce (que l’on définira dans le cas d’un e-commerce comme la macro conversion, son but premier), mais également pour toute autre action (micro conversions). Ces conversions sont multiples : effectuer un achat, souscrire à une newsletter, noter un produit, commenter un article de blog, partager sur les réseaux sociaux, télécharger une ressource PDF, regarder une vidéo, etc. Et elles constituent les multiples objectifs de votre site à mesurer, dans le but d’optimiser leur taux de conversion. Voici quelques exemples de données qui mesurent concrètement différents objectifs :

 

Conversion Donnée mesurée KPI associé
Inscription newsletter Nombre d’envois de formulaires Taux d’inscription (envois de formulaires / visites)
Notation produit Nombre d’avis clients laissés Taux de notation (avis clients / commandes passées)
Téléchargement PDF Nombre de clics sur le lien Taux de téléchargement (clics / visites)

 

La plupart de vos conversions ne seront pas mesurées de base dans Google Analytics. L’implémentation de tags (marqueurs) est nécessaire pour accéder à ces précieuses données. Ces tags sont placés suivant un plan de marquage, par votre développeur / agence, ou vous-même si vous en avez la compétence technique.

Savoir tagguer vos différentes campagnes

Autre point avant de pouvoir utiliser pleinement l’outil, c’est d’être en mesure de suivre précisément vos différentes campagnes manuellement. C’est évident mais… Il vous sera impossible d’évaluer vos campagnes si elles ne comportent pas de paramètres de tracking ! Et je peux vous dire qu’au cours de mon expérience, j’ai vu plus d’un webmarketer « oublier » de le faire. Vraiment dommage en sachant que plusieurs sources de trafic ne sont pas suivies de base et tombent dans le groupe « Accès directs » par défaut, comme les campagnes emailing ou les QR codes scannés sur une affiche print.

Apprendre sans cesse

Le web évolue à chaque instant, et vous ne pourrez survivre dans ce secteur sans vous informer et vous auto-former régulièrement aux nouveaux outils et techniques. C’est aussi ce que j’aime dans le webmarketing : le travail n’est pas monotone puisque rien n’est jamais acquis. Pratiquer Google Analytics est facteur de succès, mais pour ne pas stagner, vous devez parcourir les différentes ressources mises à votre disposition pour progresser.

Lire, lire, et lire encore

Des personnes plus compétentes que vous à l’heure actuelle écrivent quantités de tutoriels, d’articles, de livres sur le sujet. Je vous conseille de lire beaucoup, de différents auteurs, et de tester vos nouvelles connaissances sur votre propre site. C’est ainsi que j’ai commencé à mon rythme à utiliser Google Tag Manager, et que je continue à me former seule sur le sujet.
Pour bien commencer dans l’utilisation de Google Analytics, vous pouvez par exemple parcourir la documentation officielle à ce sujet, en sélectionnant en premier ce qui vous intéresse, pour approfondir par la suite lorsque vous sentirez que vous passez à côté de quelque chose.

Trouver d’autres personnes en quête de perfectionnement

Vous n’êtes pas seul(e), et les réseaux sociaux regorgent de ressources via les groupes. Inscrivez-vous à plusieurs groupes (Facebook, Linkedin, Google+) : vous pouvez être principalement observateur, ou bien participer activement en aidant et étant aidé. Je dirais que pour vous apporter, un groupe doit être dans votre thématique (bien entendu), être actif et se composer d’un grand nombre d’abonnés.

Si vous suivez ces différents conseils, je pense que votre aventure dans l’analyse de vos données n’en sera que plus profitable. D’ailleurs, dans l’optique de se former, vous pouvez me laisser votre email pour recevoir les dernières publications directement dans votre boîte email 🙂

 

Partager cet article

 

Karolane (Pilot'ecommerce)

Créatrice de ce blog, je vous donne mes meilleurs conseils pour développer votre activité e-commerce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *